Massif d’Uchaux est une aire géographique et géologique préservée au nord d’Orange qui a été reconnue comme appellation pour les vins rouges à partir de 2005. Elle regroupe cinq communes. La vigne y évolue sur un plateau situé à environ 200 mètres d’altitude, dans un environnement boisé, alterné de garrigue et d’oliveraies, propice à l’agriculture biologique. Environ la moitié des domaines présents sur l’appellation travaillent en agriculture biologique dont quelques-uns en biodynamie. Ces domaines ont également comme particularité de travailler en faibles rendements qui confèrent aux vins concentration et finesse.

L’été dernier, j’avais tenté de rendre visite à l’improviste au domaine de la Guicharde et de la Cabotte, tous deux en biodynamie. Malheureusement, nos amis viticulteurs avaient pris le large quelques jours pour profiter d’un moment de calme pour se ressourcer avant l’échéance des vendanges qui approchaient alors à grand pas. Je ne manquerai pas de m’y rendre prochainement lors d’une prochaine visite dans le Massif d’Uchaux après avoir pris rendez-vous cette fois !

J’avais donc saisi l’occasion pour faire un détour au Château Saint Estève, que je connais bien pour y acheter des vins d’une grande constance depuis 2009 après avoir découvert le domaine dans un restaurant d’Avignon. Ce fut également le premier vin bio de l’appellation Massif d’Uchaux que j’ai découvert. Le domaine, qui était en conversion il y a quelques années, propose aujourd’hui une gamme de vins qui a pleinement intégrée le mode de production biologique, approche facilitée et amplifiée par le fait que le vignoble de près de 50 ha, niché au cœur de collines aux parfums d’essences méditerranéennes, dispose de grandes surfaces parcellaires cultivées d’un seul tenant. Cela permet ainsi de le mettre à la fois à l’abri de voisins indélicats, créer plus de cohésion dans la culture de la vigne en agriculture biologique ainsi que préserver un écosystème riche participant à la vie des sols.

Lors de cette visite, nous avons goûté le viognier 2014, sur des vignes de 20 ans qui furent alors importées de la partie septentrionale du Rhône. Le viognier à Saint Estève, par sa typicité et sa palette aromatique, reste pour moi un des meilleurs du Rhône méridional, un vin emblématique du domaine. Il soulève à lui seul la question de l’appellation tant attendue pour les blancs en Massif d’ Uchaux.

Ces dernières années, le travail effectué à la vigne comme au chais (fermentation basse température en cuve inox) donne un vin d’une grande finesse grâce à des rendements réduits et un travail certain sur la concentration des arômes. C’est un vin d’un bel équilibre, toujours très floral (abricot, pêche et chèvrefeuille) et avec des notes furtives de purée d’amande. La légèreté des parfums floraux tempère l’onctuosité de la bouche. Un vin généreux qui procure toujours beaucoup de plaisir dans sa jeunesse et qui est tout indiqué l’été, en terrasse ombragée, pour les apéros à rallonge.

Les rouges, “Tradition” et “Massif d’Uchaux”, goûtés respectivement sur 2014 et 2013, ne m’ont pas trop emballé. Bien qu’ils restent tous deux des vins gourmands, d’une belle fraîcheur, toujours plaisants, je les ai trouvé plutôt fuyants. La bonne surprise vint cette fois des “Grandes Réserves” 2011 et 2012.

En 2011, le nez est séducteur et sur des notes de fruits mûrs suivies de réminiscence de réglisse. La bouche est ronde avec une belle matière, d’une grande élégance. La finale, persistante, est sur des arômes d’herbes séchées teintées d’une touche de menthe poivrée. Un vin généreux aux arômes riches bien ancré dans son terroir sauvage. Il s’accompagnera de plats en sauce herbacée bien relevés ou de fromages affinés.

Contre toute attente, le 2012 est fruité et charnu, bien plus gourmand que le 2011. Un vin soyeux avec une bonne tenue en bouche et une impression de fraîcheur persistante. A déguster avec des tajines bien épicés ou des fromages de brebis frais accompagnés de quelques herbes et un filet d’huile d’olive.

Pour qui aime l’élégance et la finesse des vins méridionaux, les vins de l’appellation Massif d’Uchaux sont à découvrir lors d’un week-end gourmand dans le Vaucluse. Ces vins proposent une belle expression d’un terroir unique qui permet d’élargir la palette des vins de Côtes-du-Rhône et tendre vers plus de fruits et de fraîcheur.